Il y a 20 ans, le métro arrivait à Mons-en-Baroeul




Billet publié le samedi 14 février 2015 par Webmaster et lu par 770 internautes

En cette année 2015, nous allons célébrer les 20 ans de la mise en service du métro à Mons-en-Baroeul. En mai 1995, Transpole inaugurait le deuxième prolongement de la 2 du VAL entre la gare de Lille-Europe et Fort de Mons. Ce tronçon était l’amorce du futur grand prolongement vers Roubaix et Tourcoing ouvert en 1999. 4 stations sont traversées : St Maurice-Pellevoisin, Mons Sarts, Mairie de Mons et Fort de Mons, le terminus. Cette section de la ligne 2 dispose d’une particularité unique : les stations à quais centraux dans la commune de Mons-en-Baroeul.

En surface, l’arrivée du métro provoqua une restructuration du réseau bus. La précédente datait de 1983, lors de l’ouverture de la ligne 1 jusque Quatre-Cantons. Les lignes tracées en étoile autour de Lille furent complètement redessinées autour de la ligne 1. Il en fut de même lors de l’ouverture de la ligne 2 jusqu’au Fort de Mons.

En 1995, le secteur monsois était desservi par 3 lignes de bus :
- 5 : Gare de Lille (Caulier ensuite) - St Maurice - Haut de Mons - Trocadéro - Moulin Delmar - Les Prés - Flers Bourg - Pont de Bois
- 40 : Marcq Place - Croisé-Laroche - Trocadéro - Mons HDV - Hellemmes Mairie - Mont de Terre - Lezennes - Hotel de Ville
- 43 : Fives - Chapelle d’Elocques - Mons HDV - Flers Bourg - Pont de Bois


Cliquez sur la bannière pour voir le plan en entier.

La ligne 5 fut créée en 1965 pour remplacer les lignes de tramway I et D. Les bus faisaient alors la liaison entre Mons (Moulin Delmar) et la Cité Hospitalière via le Haut de Mons, la Place Madeleine-Caulier, la gare, le Grand’Place, La Place de la République, la place Dorez et le cimetière du Sud. Elle fut déviée par St Maurice en 1983, en remplacement des lignes de bus 1, 8 et 10. La ligne fut amputée de la section gare - Cité Hospitalière en 1984, lors de l’arrivée du métro au CHR. Elle fut prolongée des Prés jusque Pont de Bois en 1985. Elle fut supprimée 10 ans plus tard, au profit des lignes M2, 10, 28 et 40.

La ligne 40 était bien plus récente que la 5. En effet, elle est née en 1984, lors de l’ouverture de la ligne 1 du métro. La 40 de 1984 était l’assemblage de 2 anciennes lignes : 4 de Marcq Place à Croisé-Laroche puis 18 jusque Hellemmes Guinguette puis parcours inédit jusque Hellemmes Mairie. Elle fut prolongée en 1985 jusque la ZI du Hellu via les ateliers SNCF, en remplacement d’un détour tarabiscoté jusqu’alors effectué par la ligne 8 (Lompret - Hotel de Ville). Elle fut une dernière fois prolongée jusque Hôtel de Ville via Lezennes en remplacement du 8, supprimé par l’ouverture de la ligne 1bis du métro. En 1995, la ligne 40 perdit 60% de son parcours, au profit de la ligne 44.

La ligne 43 était la plus jeune des 3. Elle naquit en 1989, sur les cendres de la ligne 6 (Lambersart / Saint André - Vieux-Lille - gare de Lille - Foire commerciale - Fives - Chapelle d’Elocques - Mons HDV - Flers Bourg). La 43 débuta a vie en reprenant exactement le parcours de la 6 entre la Foire Commerciale et Flers Bourg. L’année suivante elle abandonnait la section entre Fives et la Foire et était prolongée de Flers jusque Pont de Bois. Elle garda ce parcours jusque 1995, année où elle fut supprimée au profit des lignes M2, 10 et 28.

L’arrivée du métro à Fort de Mons provoqua donc la suppression des lignes 5 et 43, le raccourcissement de la ligne 40, le prolongement de la ligne 44 et la création des lignes 10 et 28.


Cliquez sur la bannière pour voir le plan en entier.

La ligne 40 subit de plein fouet l’ouverture du métro jusque Fort de Mons. Elle fut réduite de 60% de son parcours entre América (Fort de Mons) et Hôtel de Ville. Cette partie fut reprise par la ligne 44 pour former le long parcours Pont de Bois - Annappes - Ascq - Hôtel de Ville - Lezennes - Mont de Terre - Hellemmes Mairie - Mairie de Mons - Fort de Mons. La ligne 40 se résuma alors à 18 minutes de trajet entre Fort de Mons et Marcq Place via Trocadéro et le Croisé-Laroche en passant, de temps en temps, par la ZI de la Pilaterie.

La ligne 10 repris des sections des anciennes lignes 5 et 43 avec un prolongement jusqu’au quartier de la Contrescarpe de Villeneuve d’Ascq. Son parcours était ainsi Fives - Chappelle d’Elocques - Mons Sarts - Trocadéro - Fort de Mons - IUFM - Cousinerie - Contrescarpe.

La ligne 28 fut une ligne éphémère qui n’exista que de 1995 à 1999. Elle fut créée pour remplacer la 5 dans la desserte de Flers Bourg et du quartier des Prés via un crochet par Fort de Mons. Elle repris aussi partiellement les parcours des lignes 24A (Wattrelos - Roubaix - Croix - Cité Babylone) et 24B ( Wattrelos - Roubaix - Croix - Wasquehal Centre) par le biais des 28A et 28B jusque Roubaix Eurotéléport. Les 24A et 24B furent supprimées pour ne laisser que le 24 entre Roubaix et Wattrelos.



Dans la même rubrique


- 55 Lille - Wattignies - Seclin, la dernière trace des années 80
- Il y a 20 ans, le métro arrivait à Mons-en-Baroeul

Trans'Lille, les TC de Lille-Métropole © 2003 - 2016 | SPIP | | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0