Navettes fluviales : touchées - coulées !

Avatar du membre
JF
Messages : 2685
Enregistré le : 07 oct. 2011 17:04
Localisation : Comines

Navettes fluviales : touchées - coulées !

Message non lu par JF » 18 juin 2013 13:41

Salut !

Un article de la Voix du Nord de ce 17 juin 2013 concernant les navettes fluviales Champ de Mars - Bois Blancs :
http://m.lavoixdunord.fr/region/navettes-fluviales-le-projet-lillois-a-pris-l-eau-ia0b0n1339411 a écrit :Navettes fluviales : le projet lillois a pris l’eau, faute de moyens
Des navettes existent bien à Lille mais, pour l’heure, elles sont réservées au tourisme. photo archives Philippe PauchetVDNPQRDes navettes existent bien à Lille mais, pour l’heure, elles sont réservées au tourisme. photo archives Philippe Pauchet

Touché et coulé? À voir. Le projet lillois de navettes fluviales est, en tout cas, en fâcheuse posture. L’idée, portée par Pierre de Saintignon, premier adjoint de Martine Aubry, avait pourtant fière allure.

Il s’agissait de relier l’Esplanade (et donc le bois de Boulogne) à Euratechnologies, dans le quartier Bois-Blancs, à la limite de Lomme. L’avenue du Peuple-Belge, remise en eau pour l’occasion, était aussi dans le viseur. Soit plus de trois kilomètres au fil de l’eau dans des navettes fluviales alimentées à l’énergie solaire. Pour les habitants du quartier Bois-Blancs, ce mode de transport aurait pu représenter une agréable alternative au transport par route, soumis aux embouteillages. Et une perspective de désenclavement.

« Une fantaisie »

Dominique Plancke, président EELV de la commission transports au conseil régional, n’a jamais vraiment cru à ce projet : « C’était un peu une fantaisie saintignonesque. Il fallait passer deux écluses, le temps de trajet n’était pas acceptable. On ne s’est pas vraiment battu pour ce projet. » Éric Quiquet, vice-président transports à la communauté urbaine de Lille, a davantage suivi le dossier : « On avait mis les navettes fluviales en option dans l’appel d’offres de la délégation de service public transports. Avec Transpole qui n’est pas du tout un spécialiste du transport fluvial, ça nous coûtait 800 000 euros en plus par an. Dans une période d’économies budgétaires, c’était une dépense accessoire. »

Éric Quiquet a d’autres arguments dans sa besace pour retoquer les navettes fluviales : « Il n’y avait pas assez de voyageurs. J’ai emprunté une navette fluviale dans le centre de Nantes, il n’y avait personne à bord. » Mais au final, c’est vraiment l’argent qui a manqué : « Quand on a de l’argent, on peut tout faire. Quand on n’en a pas, on se concentre sur l’essentiel. » Le projet est-il pour autant définitivement abandonné ? « Je pense que Pierre de Saintignon cherche une autre solution. »

Ce que l’intéressé ne nie pas, d’ailleurs : « Je lâche rarement prise. Je me réserve la possibilité de travailler à une hypothèse privée. Probablement avec des prix un peu plus élevés que les tarifs Transpole. Mais pour l’instant, je n’ai pas encore étudié le projet. Il y a des problèmes d’infrastructures qu’on doit régler avant. Mais c’est un transport rapide, extrêmement convivial, très porteur en image. » Et le premier adjoint lillois de pronostiquer : « Un jour, ça se fera. »

Avatar du membre
CBM
Messages : 89
Enregistré le : 22 oct. 2011 21:05
Localisation : Marcq Buisson : R, T, 50

Re: Navettes fluviales : touchées - coulées !

Message non lu par CBM » 19 juin 2013 08:30

Contrairement aux propos de D Plancke, il n'y pas d'écluse sur le trajet Bois Blanc - Esplanade :aille:

Avatar du membre
JF
Messages : 2685
Enregistré le : 07 oct. 2011 17:04
Localisation : Comines

Re: Navettes fluviales : touchées - coulées !

Message non lu par JF » 24 sept. 2014 17:58

CBM a écrit :Contrairement aux propos de D Plancke, il n'y pas d'écluse sur le trajet Bois Blanc - Esplanade :aille:
Le gars il connait le sujet !!! :mdr1:

Répondre