Accueil du site - Phototheque - Vidéotheque - Réseau 2016 - Histoire des TC - Mises à jour - Actualité - Liens - Contact


 Index du forum » Actualité générale des TCs de la Métropole Européenne de Lille » Le forum LilleTransport.com / l'avenir du réseau de Lille - Roubaix - Tourcoing



Poster un nouveau sujetRépondre au sujet MÉTRO : Doublement des rames de la ligne 1 Navigation : Préc. 1 ... 8, 9, 10, 11, 12, 13  Suiv.

Message Message posté le : 09 Nov 2015 19:57 
08 Oct 2011 12:01

Messages : 325

Profil Hors ligne

Des représailles ?

Citation:
Siemens implante le siège mondial de son système de métros VAL à Toulouse
Publié le 09.11.2015

A Toulouse, cela fait longtemps que l’on a opté pour le VAL, ce système de métro sur pneus totalement automatique construit par Siemens.
L’entreprise a annoncé ce lundi matin qu’elle avait fait le choix de la Ville rose pour implanter le siège mondial de son activité de Véhicule Automatique Léger dans le « cadre de son soutien à la réindustrialisation de la France ».

« Par son attractivité, son dynamisme et son orientation vers les nouvelles technologies, la Métropole de Toulouse s’est imposée comme le meilleur choix pour le regroupement des activités de métros automatiques Val du Groupe Siemens », justifie l’entreprise.

Une centaine de salariés à Basso-Cambo
Réparties entre Colomiers, Châtillon dans les Hauts-de-Seine et Roubaix, les activités de recherche & développement, d’ingénierie, de direction de projets et de maintenance seront progressivement réunies au cœur du quartier de Basso-Cambo. [...]

Source : http://www.20minutes.fr/toulouse/172667 ... l-toulouse


Message Message posté le : 10 Nov 2015 21:55 
08 Oct 2011 12:01

Messages : 325

Profil Hors ligne

Quelqu'un sait-il pourquoi on parle de site roubaisien ? Ce n'était pas rue Nationale à Lille ?

En tout cas il semble que le site en question ne sera pas conservé : http://www.usinenouvelle.com/article/si ... ue.N361976 X(


Message Message posté le : 12 Nov 2015 18:44 
18 Oct 2014 09:43

Messages : 11

Profil Hors ligne

Bonjour
information VdN qui confirme le retard d'ALSTOM mais également du projet complet du doublement des rames.
Ainsi donc que les surcoûts à date.

http://www.lavoixdunord.fr/region/retar ... letter-vdn


Message Message posté le : 12 Nov 2015 19:01 
18 Oct 2014 09:43

Messages : 11

Profil Hors ligne

Bonsoir
après information
le site Siemens de la rue nationale a été transféré à Roubaix au mois d'octobre


Message Message posté le : 12 Nov 2015 20:17 
08 Oct 2011 12:01

Messages : 325

Profil Hors ligne

Dlalilloise a écrit:
Bonsoir
après information
le site Siemens de la rue nationale a été transféré à Roubaix au mois d'octobre


Merci pour les infos.

J'avais en effet trouvé l'info que Siemens avait emménagé récemment dans de nouveaux locaux : http://www.immoweek.fr/immobilier/actua ... x-59-16651
Du coup ils n'y resteront pas longtemps, l'équipe VAL tout du moins. Ce bâtiment abrite peut-être aussi d'autres filiales...

Savez-vous ce qu'ils faisaient exactement à Lille (par rapport à Paris notamment) ? Il y a peu il me semble qu'il y avait environ 150 personnes.

En tout cas je n'ai pas vu une seule réaction dans la presse régionale, qui n'y a d'ailleurs pas fait mention... :-|


Message Message posté le : 13 Nov 2015 11:26 
18 Oct 2014 09:43

Messages : 11

Profil Hors ligne

Bonjour
je ne ne pense pas que ce soient des représailles.
Cela doit être tout simplement une décision industrielle;
Le site de Lille (Matra puis Siemens) était présent du fait de l'historique du VAL (1ère mise en service du VAL à Lille).
Après avoir réalisé la ligne 1 puis la ligne 2 (avec plusieurs extensions sans arrêt d'exploitation), du fait de l'introduction d'ALSTOM dans le réseau métro (Ligne 1, changement d'automatismes, nouvelles rames Alstom)Siemens a dû considérer qu'elle avait perdu son client historique et qu'il n'y avait plus de business possible à Lille sans parler de l'impact de cet échec pour le site de Lille et pour la branche transport en général de Siemens France. En sachant également que Siemens à deux reprises a contesté la décision de LMCU (MEL)en justice alors que la proposition était moins chère.
D’où ce repositionnement de l'activité du site de Lille (maintenant Roubaix) à Toulouse (le marché du passage en 52m de la ligne A de Toulouse a été signé récemment).
LMCU a fait le choix contrairement aux lignes 1 et 2 de lotir les travaux (automatismes plus matériel roulant, courants forts, portes palières etc.) en prenant une maitrise d’œuvre. Certes cela fait jouer la concurrence. Mais ce n'est qu'une vue à court terme (le prix). Gérer un projet aussi complexe en termes d'interfaces avec plusieurs gros industriels n'est pas une chose simple; la preuve en est et ce n'est pas fini. Il faut faire confiance à ces gros industriels pour rejeter la responsabilité vers la maitrise d’œuvre et le maitre d'ouvrage.
Comment vont ils poursuivre ce projet , notamment sous les aspects migrations et le remplacement des portes palières actuelles (qui auraient été changées par décalage du point d'arrêt actuel vers le quai nouvellement équipé mais avec des rames 208 en 26m et en double configuration nouveau PA et ancien PA ?).
Attendons le surcout à la fin de ce programme.


Message Message posté le : 14 Nov 2015 18:32 
Avatar de l’utilisateur

07 Oct 2011 17:04

Messages : 2513

Localisation : Comines

Profil Hors ligne

Petite nuance, Siemens n'a pas fait les lignes 1 et 1bis. Ils ont récupéré l'héritage de MATRA en rachetant cette société. Siemens n'est arrivé chez nous qu'en 2000 pour l'arrivée des VAL208.

Le fait de transférer son technocentre à Toulouse est tout à fait logique. Ils ont perdu 50% du métro lillois avec le passage à 52m de la ligne 1. Les rames VAL206 ont passées leur mi-vie. Pour leur remplacement et/ou passer la ligne 2 au PA Alstom, il y a de fortes chances que ce soit ALSTOM qui soit choisi pour des raisons de continuité technologique.

Alors qu'à Toulouse Siemens a tous les type de VAL de son catalogue en service (206, 208, 208NG)...

Les TCs de Lille-Métropole : http://www.translille.com - AMITRAM : http://www.amitram.asso.fr - Autobus Passion : http://www.autobuspassion.com


Message Message posté le : 15 Nov 2015 00:31 
08 Oct 2011 12:01

Messages : 325

Profil Hors ligne

... Et accessoirement ils vont réaliser le passage en 52m de leur ligne A et sont sur les rangs pour leur 3ème ligne ! (si celle-ci se fait ça parait difficile que Siemens n'ait pas le contrat pour des VALs ou NéoVals).

Non, les arguments en faveur d'une implantation plus importante à Toulouse sont indéniables, mais le site lillois aurait pu conserver une activité ne serait-ce que pour des raisons historiques (en quittant Paris pour une fois ;) ?), il ne travaillait pas que pour le métro lillois.
De toutes façons il faudra à Siemens plus qu'une nouvelle ligne toulousaine pour assurer un réel avenir au VAL, donc dans des villes où ils ne seront pas implantés... Le transfert à Toulouse ne se fait pas dans une situation flamboyante, ils ont réduit les effectifs récemment.


Message Message posté le : 30 Nov 2015 22:24 
Avatar de l’utilisateur

13 Oct 2015 22:03

Messages : 83

Localisation : Lille (Nord) Ligne 12, 18, CIT1/2

Profil Hors ligne

Il est vrai qu'avec le doublement de la ligne 1, Siemens perd de son influence à Lille.
Cependant, concernant la ligne 3 toulousaine, je ne pense pas que le VAL ait quelque qu'avenir que ce soit sauf si Siemens fait marcher le copinage. Le seul argument en faveur étant l'utilisation d'une technologie existante et éprouvée.

Niveau pratique d'abord, la technologie d'un métro sur pneumatique à guidage automatique a certes été une révolution mais aujourd'hui même dans une métropole comme Lille ou Toulouse un métro avec le gabarit d'un VAL n'est plus adapté.
Alors certes on a sorti la solution magique à Lille de doubler la longueur des rames/quais.. Mais bon le gabarit faible surtout en largeur de nos VAL lillois fait que dès qu'il y a une poussette, un bagage ou quelques personnes la circulation dans la rame devient vite impossible.

Au niveau du raisonnement, si les élus n'en font pas qu'à leur tête, on tend à suivre de plus en plus le modèle de rationalité/pragmatisme qui tend à évincer les modes de transports médians que ce soit le VAL et les trams pour les lignes à capacité pas si élevée que ça ou l'on préférera le BHNS, tout cela au profit d'un raisonnement plutôt simplificateur en fonction de la capacité unitaire du véhicule, la vitesse d'exploitation et la fréquence, ce qui donne vulgairement bus, bus articulé, BHNS, tram, métro lourd

De plus on est plus à la mode du tram en ce moment, mis à toutes les sauces dans toutes les configurations.

// change de compte // LudwigDupas


Message Message posté le : 28 Déc 2015 13:04 
08 Oct 2011 12:01

Messages : 325

Profil Hors ligne

Citation:
Vers une nouvelle étape
lundi 14/12/2015

Image
© Métropole Européenne de Lille

Une première étape du chantier de la nouvelle ligne 1 a pris fin en novembre 2015. Il s’agit de la mise en place de nouvelles façades sur les demis quais non encore exploités. Toutes les stations en sont désormais équipées.

Image
La pose des façades de quai : une opération orchestrée au millimètre près (© Métropole Européenne de Lille)

Ces travaux, conduits exclusivement de nuit, se sont déroulés comme prévu. Le groupement d’entreprises Faiveley-Eiffage a mis au point des outils sur mesure et des manières de travailler qui lui ont permis de mener à bien les opérations dans les délais, en parfaite coordination avec les autres entreprises à l’œuvre sur le chantier. Ce qui était parfois assez complexe.
On reconnaît les nouvelles façades de quai à leur design, à la fois plus contemporain et plus fonctionnel. En effet, les portes coulissantes et les parties fixes entre les portes sont constituées d’armatures métalliques et de surfaces vitrées de même taille. Résultat : un nombre limité de pièces de rechange à stocker. Ce qui facilite la maintenance et en réduit le coût.
Leur technique d’ouverture et fermeture automatique a également évolué vers plus de simplicité technique et d’efficacité énergétique. On passe de portes pneumatiques, alimentées par des doubles compresseurs, à des portes mues par des moteurs électriques plus simples à entretenir.
Ces nouvelles façades de quai apporteront également leur lot de nouveautés destinées à améliorer l’information des voyageurs. Des signaux lumineux (vert, orange et rouge) renseigneront sur l’imminence de l’ouverture et de la fermeture des portes et indiqueront aux passagers où s’arrêteront les trains courts de 26 mètres seulement. Des indications sonores s’y ajouteront, notamment à l’usage des personnes mal voyantes.

Le chantier en chiffres :

Dans les 18 stations, donc 36 quais de la ligne 1, les équipes du groupement d’entreprises Faiveley-Eiffage ont installé : 936 m linéaires de façades de quai, 36 bornes d’appel d’urgence, 36 portes d’extrémité de quai et 216 portes d’accès aux voitures. L’ensemble de ces façades et portes est équipé de nombreux capteurs qui envoient des informations au Poste de Commande Centralisée (PCC).

LE SAVIEZ-VOUS?

Dans la plupart des stations, ces demis quais ne sont pas accessibles. Dans d’autres, comme à Cité Scientifique ou Gare Lille Flandres, les quais sont déjà ouverts sur 52 m, mais les rames de métro, qui mesurent aujourd’hui 26 m, n’utilisent que la moitié du quai. Les nouvelles façades sont en place mais non encore utilisées.

Source : http://www.lillemetropole.fr/sites/lmcu ... es-de.html


Message Message posté le : 14 Jan 2016 00:02 
08 Oct 2011 12:01

Messages : 325

Profil Hors ligne

Citation:
Porte des Postes : nouvel accès
mardi 05/01/2016

Image
© Métropole Européenne de Lille

Les travaux de création d’un nouvel accès sont en cours à la station Porte des Postes, sur la ligne 1 du métro. Après une année consacrée aux dévoiements de réseaux, le chantier de gros œuvre a commencé. Il durera plusieurs mois. Seul impact pour les usagers : le déplacement des arrêts de bus de quelques mètres.

Image
Porte des Postes en novembre, une importante phase de terrassements (© Métropole Européenne de Lille)

De nouvelles normes, concernant les dispositifs d’évacuation des stations de métro en cas d’urgence, imposaient la création d’une sortie supplémentaire pour la salle des billets de la station Porte des Postes. La Métropole européenne de Lille (MEL) a voulu aller plus loin, en améliorant aussi le confort des usagers par la création d’un nouvel escalier mécanique (qui n’est pas considéré comme une évacuation).
L’émergence, dont les travaux ont maintenant bien commencé, comportera donc, côte à côte, un escalier fixe et un escalier mécanique.
Située à l’angle de la rue des Postes et du boulevard Victor Hugo, elle offrira, en outre, une correspondance plus rapide vers les arrêts de bus du boulevard, sans avoir à traverser la rue des Postes.

UN CHANTIER LONG ET COMPLEXE

Le percement de ce nouvel accès ne présente aucune spécificité technique particulière. Il n’en reste pas moins un chantier long et complexe.

Avant de démarrer l’ouvrage, il a fallu préparer le terrain. C’est-à-dire déplacer plusieurs canalisations et fourreaux enterrés : électricité, gaz, eau, téléphone, câble… La plupart des chantiers en zone urbaine dense doivent composer avec ces travaux préliminaires. Ils prennent du temps, parce qu’ils nécessitent la coordination de nombreux intervenants. Les concessionnaires de ces réseaux n’ont pas forcément inscrit ces chantiers dans leurs priorités.

Aucune découverte de vestiges ou de nappe phréatique n’étant venue perturber le dévoiement des réseaux, on pouvait entrer dans le vif du sujet. Les travaux de gros œuvre ont commencé il y a plusieurs semaines. On peut les résumer en quelques étapes.
• Première étape, le terrassement : on creuse ; on maintient les terres autour du trou au moyen de pieux dans lesquels on glisse des panneaux de béton, ce que l’on appelle des parois berlinoises.
• Deuxième étape, le percement : on crée l’ouverture dans la paroi souterraine de la station par sciage du voile de béton. Une entreprise spécialisée a effectué cette opération début décembre.
• Troisième étape, le gros œuvre : on installe des coffrages avant de couler la dalle de sol, de monter les parois et de poser la dalle de plafond. On assure ensuite l’étanchéité de l’ensemble avant de remblayer.
Les entreprises devraient avoir terminé l’ensemble de ces opérations mi-2016.

Commenceront alors les travaux de second œuvre, qui apportent les finitions : carrelage, peinture, pose de rampes, garde-corps… Interviendront ensuite les entreprises chargées de la pose de l’escalier mécanique, des portes automatiques, de l’éclairage, de la signalétique. Ces équipements sont bien sûr reliés au Poste de Commande Centralisée (PCC) du métro, qui doit surveiller leur état de fonctionnement en temps réel.

Source : http://www.lillemetropole.fr/sites/lmcu ... age-6.html


Message Message posté le : 07 Fév 2016 21:54 
08 Oct 2011 12:01

Messages : 325

Profil Hors ligne

Citation:
Lille : un tapis roulant pour tester les rames de métro
Publié le 4 février 2016 par Michel Chlastacz

Sphaerea Test & Services, entreprise toulousaine spécialisée notamment dans les bancs d’essais industriels et d’aéronautique, a remporté le marché d’un banc de test dynamique en atelier pour le métro automatique VAL de Lille. Cet équipement ferroviaire est fondé sur la technologie U-TEST de Sphaera, déjà utilisée dans l’industrie aéronautique, notamment pour tester les trains d’atterrissage.

Le banc lillois est destiné à compléter les essais sur pistes qui manquent de capacité dans les installations existantes pour tester les nouvelles rames qui seront exploitées en unités doubles. Une évolution qui fera passer leur longueur de 26 mètres à 52 mètres, les stations ayant été précédemment adaptées à cette nouvelle donne.

La rame à tester sera placée sur un tapis de roulement qui simulera les déplacements sur une voie avec pistes de roulement pneumatique comme celle du VAL lillois, tout en reproduisant en même temps – et à l’identique – les interactions d’exploitation, qu’il s’agisse des automatismes de conduite, de la signalisation, des accélérations et des ralentissements, comme des arrêts, démarrages et freinage).

Le système se compose d’un banc mécanique simulant cinétiquement le déplacement de la rame, d’un poste de contrôle et d’une infrastructure électrique d’alimentation du train dans les conditions réelles du service commercial.

Source : http://www.connexiontt.com/lille-tapis-roulant-tester-rames-de-metro/


Message Message posté le : 19 Fév 2016 14:58 
18 Oct 2014 09:43

Messages : 11

Profil Hors ligne

Bonjour
au fait on ne parle plus des retards de la ligne .
j'en étais restée à 3 ans de retard;
Ou en est on ?
quelles sont les dernières nouvelles ?


Message Message posté le : 19 Fév 2016 20:00 
08 Oct 2011 12:01

Messages : 325

Profil Hors ligne

Aucune nouvelle information, et ça communique peu avec Darmanin. Donc toujours pour 2018 a priori. Ils sont certainement repartis sur un planning plus réaliste...


Message Message posté le : 15 Mar 2016 19:25 
Avatar de l’utilisateur

07 Oct 2011 17:04

Messages : 2513

Localisation : Comines

Profil Hors ligne

Des échos du coté de la route de Cysoing ;) disent que la première rame ALSTOM a été "refusée" pour des défauts de conception... :|

Les TCs de Lille-Métropole : http://www.translille.com - AMITRAM : http://www.amitram.asso.fr - Autobus Passion : http://www.autobuspassion.com

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet Navigation : Préc. 1 ... 8, 9, 10, 11, 12, 13  Suiv.



 Index du forum » Actualité générale des TCs de la Métropole Européenne de Lille » Le forum LilleTransport.com / l'avenir du réseau de Lille - Roubaix - Tourcoing


Au total il y a 2 utilisateurs en ligne :: 0 enregistré, 0 invisible et 2 invités. Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités Statistiques : 182 messages

Trans'Lille, les TC de Lille-Métropole © 2003 - 2016 | Forum basé sur PHPBB : www.phpbb-fr.com